careme2020.png

Syrie : Père Paolo Dall’Oglio  


Le 29 Juillet 2013, le père jésuite italien Paolo Dall’Oglio a été enlevé à Raqqa, en Syrie, par des djihadistes de l’État islamique, en raison de son incessant travail en faveur de la paix.

Plus tôt, le 12 juin 2012, il avait été expulsé de Syrie par décret du gouvernement syrien. Il avait brièvement séjourné à Sulaymanya, dans la région du Kurdistan irakien, où il était accueilli par la nouvelle fondation monastique « Deir Maryam al Adhra ». Il était alors devenu un véritable symbole d’espoir pour la population locale. Dès son arrivée, il était venu en aide aux réfugiés et avait œuvré pour la réconciliation. 

Puis il est retourné en Syrie dans l’espoir de libérer un groupe de prisonniers enlevés à Raqqa. C’est alors qu’il a lui-même été enlevé. Depuis, plus personne n’a de nouvelles ni de lui ni de ses déplacements.

  Faire un don pour le Carême 

Action de l'AED : Le travail de réconciliation pour les réfugiés en Syrie, amorcé par le père Dall’Oglio, est aujourd’hui poursuivi par ses confrères jésuites. L’AED apporte une aide financière au Centre Saint Wartán d’Alep. Au-delà de ses activités pastorales, le Centre est à l’origine d’initiatives interculturelles et interreligieuses, pour promouvoir la paix, et d’un « programme de réconciliation sociale post-conflit », dans la ville de Homs. Dans ces deux lieux, les enfants chrétiens et musulmans sont encouragés à jouer et à interagir ensemble par le moyen d’activités éducatives et culturelles, encourageant ainsi la confiance mutuelle et la compréhension.

Prière des otages de l'AED


Seigneur, sur les cinq continents, en haine de la foi, 
tant de chrétiens sont menacés, persécutés. 
Nous te prions particulièrement 
pour ceux qui sont retenus en otage. 
Animés du seul désir d’aimer, 
ils ont risqué leur vie pour témoigner de ton amour 
et acceptent pour toi d’endurer violence, 
privation et mépris. 
Nous te confions aussi leurs ravisseurs, 
aveuglés par la haine et la violence. 
Que le témoignage de foi de leurs victimes les mène sur un chemin de conversion. 

Vierge Marie, 
toi qui la première éprouvas dans ta chair le glaive, 
invoque pour nous l’Esprit de force, 
qu’il éloigne de nous la peur, la honte, la lâcheté, 
qu’il renouvelle notre foi 
et nous donne le désir de témoigner, 
en toutes circonstances, que le Christ est Seigneur. 

Amen.


« Que le Dieu Miséricordieux touche le cœur des ravisseurs, et accorde au plus vite à nos frères d’être libérés et de pouvoir revenir dans leurs communautés. » Pape François