careme2020.png

Nigeria : Sarah Yohanna Madaki 



Le dimanche 20 octobre 2012, Sarah Yohanna chantait dans la chorale de l’église Sainte Rita à Kaduna, dans le nord du Nigeria, lorsqu’un terroriste commit un attentat suicide. Il lança sa voiture piégée qui s’écrasa contre le côté de l’église bondée de fidèles venus assistés la messe dominicale. 

Sarah Yohanna, âgée de seulement 16 ans, et trois autres jeunes – Laraba, Samuel et Bitros – ont été tués dans l’attaque, tandis que des centaines d’autres ont été blessés. Beaucoup d’entre eux porteront les cicatrices des éclats, qui ont marqué leur corps, pour le reste de leur vie.

  Faire un don pour le Carême 

Action de l'AED : Malgré la situation très difficile et le nombre élevé de victimes des attaques de Boko Haram, l’église catholique de Sainte Rita ne désemplit pas : les fidèles affluent tous les dimanches. L’église de Kaduna a été reconstruite avec le soutien de l’Aide à l’Église en Détresse. L’association caritative a également aidé à reconstruire des églises et des séminaires dans d’autres diocèses, ainsi que la cathédrale Saint-Patrick et le petit séminaire de Saint-Joseph à Maidiguri.

« Nous avons chanté ensemble jusqu'au jour de sa mort »


Dans cette vidéo, la meilleure amie de Sarah témoigne. Son visage a été abîmé par les attentats, mais sa foi est intacte.