careme2020.png

Philippines : 20 personnes tuées dans la cathédrale de l’île de Jolo  


© HANDOUT [AFP]


Le 27 janvier 2019, un attentat terroriste, impliquant deux bombes distinctes, sur la cathédrale Notre-Dame du Mont Carmel sur l’île de Jolo, dans le sud des Philippines, a coûté la vie à 20 personnes et fait plus d’une centaine de blessés. 

La première explosion a eu lieu à l’intérieur de la cathédrale, où les fidèles catholiques s’étaient rassemblés pour célébrer la messe dominicale. La deuxième bombe a explosé sur le parking de l’église, au moment même où les forces de sécurité tentaient de répondre à la première explosion. 

Parmi les victimes figuraient à la fois des civils et des soldats. La responsabilité de l’attaque a été revendiquée par le groupe djihadiste État islamique (EI).

  Faire un don pour le Carême 

Action de l'AED : Dans certaines régions du sud des Philippines, il y a des tensions entre chrétiens et musulmans. L’AED soutient un certain nombre de projets de dialogue interreligieux et a également contribué à la réparation et la restauration de la cathédrale, à la suite de l’attaque de janvier 2019.

Une célébration du courage et de la foi à la réouverture de la cathédrale de Jolo


Six mois après sa destruction par l’explosion de la bombe, la réouverture de la cathédrale Notre-Dame du Mont-Carmel à Jolo, aux Philippines a été saluée comme un témoignage de la foi et de la résistance de l’Église locale malgré la menace persistante de l’extrémisme islamique. 

Jonathan Luciano, directeur national de l’AED aux Philippines, a déclaré avoir été témoin de la foi et du courage de la communauté chrétienne locale lors de la messe de la nouvelle consécration de la cathédrale : « La sécurité était très stricte – la police et les soldats ont verrouillé un quartier entier de la ville. Cependant, la cathédrale était pleine à craquer. Des centaines de personnes ont assisté à la consécration. C’était impressionnant d’y voir les familles des victimes et les survivants des explosions. » 

La cérémonie de re-consécration a eu lieu le 16 juillet et a été présidée par Mgr Gabrielle Caccia, nonce apostolique aux Philippines, et par le cardinal Orlando Quevedo, archevêque émérite de Cotabato, un autre diocèse du pays qui compte également une population musulmane importante. Le cardinal Orlando a décrit à quel point les habitants de Jolo étaient habités par leur foi et leur courage malgré les persécutions constantes. 

Le gouverneur musulman de Jolo était également présent à la cérémonie. Il a parlé de la coopération entre chrétiens et musulmans. Avec cette reconstruction et cette re-consécration, le dialogue peut reprendre. 

À la fin de la messe, Mgr Caccia a assuré aux gens que l’Église du Christ et la communauté chrétienne du monde entier étaient avec eux. Le directeur de l’AED aux Philippines a souligné : « Nous ne les oublions pas. Cela se manifeste non seulement par une aide financière, mais aussi par la solidarité de la prière dans le monde entier. » 

M. Luciano a averti que la menace de violence exercée par un petit nombre de musulmans radicaux s’aggraverait si l’Église n’agissait pas : « C’est un message pour nos partenaires de mission et nos bienfaiteurs. J’espère que ce qui s’est passé à Jolo suscitera leur intérêt à aider les chrétiens persécutés aux Philippines. Nous devons renforcer les relations entre chrétiens et musulmans afin de pouvoir vivre ensemble en harmonie. »   

Interview réalisée par l'AED en juillet 2019