careme2020.png

Philippines : Dexter Condez  



Le 22 février dernier, un jeune laïc de 26 ans, Dexter Condez, membre de la Société de Saint Vincent De Paul, est mort après avoir été abattu de huit balles, sur l’île de Boracaya, aux Philippines.

Dexter Condez était très impliqué dans les efforts visant à protéger l’identité et la dignité de la tribu Ati et était en contact étroit avec l’Église catholique locale, dans le diocèse de Kalibo. Il avait défendu les droits du peuple autochtone, s’opposant à l’exploitation des terres par les entreprises locales de construction.

Ce jour-là, Dexter Condez revenait d’une réunion qui avait rassemblé des responsables de la communauté Ati et des religieuses des Filles de la Charité, congrégation active à la Holy Rosary Parish Ati Mission, fondée en 2000 par les Filles de la Charité de Saint Vincent de Paul pour venir en aide aux quelque 40 familles Ati de Boracay, soit environ 200 personnes. 

  Faire un don pour le Carême 

Action de l'AED : Depuis de nombreuses années, l’AED travaille avec le diocèse d’Isabella sur un projet qui vise à renforcer le sens des responsabilités des jeunes dans la société, à travers divers cours de formation. Il s’agit notamment de questions vitales telles que le dialogue, la justice, la paix et l’intendance de la création, autant de questions cruciales dans ce pays le plus catholique d’Asie.

« Que votre vie soit une Eucharistie sans fin »


« Que votre vie soit une Eucharistie sans fin. Que tout soit fait au nom du Seigneur Jésus-Christ pour lui rendre grâce de son appel, de sa bonté, de sa miséricorde », recommandait le cardinal Luis Antonio Tagle aux fidèles de Manille, aux Philippines, avant de partir au Vatican pour prendre ses fonctions du préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples. 

Le cardinal Tagle a exhorté à conserver toujours un regard et une attitude d’action de grâce envers Dieu, parce que « les plans de Dieu ne sont pas les nôtres, mais nous croyons et savons qu’Il est bon, que sa miséricorde dure pour toujours. » Et il a ajouté : « Tout baptisé est appelé à donner son corps et son sang, en action de grâce », comme le Christ a rendu grâce au Père en se donnant totalement. 

Le cardinal Tagle a maintenant quitté un diocèse florissant, qui compte quelque 600 prêtres diocésains et religieux, plus de 700 religieuses et plus de 400 catéchistes. 

Par ailleurs, l’Église des Philippines s’apprête à célébrer les 500 ans de l’arrivée de l’Évangile dans l’archipel (1521-2021). Déjà en 1579, vue la croissance imposante de la communauté des fidèles, le diocèse a été institué à Manille, suffragant de Mexico. En 1595, Manille était déjà archidiocèse et il est aujourd’hui composé de sept villes – Manille, Makati, Pasay, Mandaluyong, Pasig, Quezon City et Kalookan – et de cinq communes pour un territoire sur lequel vivent plus de 3 millions de catholiques.

Source : Zenit (janvier 2020)