careme2020.png

Mali : Sœur Gloria Cecilia Narváez  



© AFP


Le 7 février 2017, cinq hommes armés sont entrés dans le couvent des Sœurs franciscaines de Marie Immaculée à Karangasso, au Mali. L’un portait une machette et les autres avaient des armes à feu. Ils ont volé l’ambulance appartenant au dispensaire et les ordinateurs, avant d’enlever l’une des quatre sœurs, la Supérieure, Sœur Gloria Cecilia Narváez. Celle-ci s’occupait des enfants orphelins de la paroisse et offrait son soutien aux femmes locales, leur donnant dans le même temps des formations pratiques.

Âgée de 56 ans et de nationalité colombienne, Sœur Gloria est Supérieure d’une communauté composée de trois autres sœurs de Colombie et d’une sœur du Burkina Faso. Elles ont travaillé dans une station missionnaire dans la région de Sikasso, à environ six heures de voyage au sud-est de Bamako, la capitale du pays. Au total, Sœur Gloria travaillait depuis 12 ans sur le continent africain, dont six ans au Bénin et six ans au Mali

  Faire un don pour le Carême 

Action de l'AED : De nombreuses congrégations religieuses en Afrique sont impliquées dans des projets de soutien pour les femmes vivant dans des conditions difficiles. Parfois les situations sont aussi dangereuses que celle à laquelle Sœur Gloria était confrontée. En 2018, l’AED a soutenu la formation et l’apostolat de 3470 religieuses en Afrique.

Une journée de prière pour la libération de Sœur Gloria


Le 7 février dernier, l’Église catholique du Mali a organisé une journée de prière pour la libération de Sœur Gloria. Cette journée a impliqué neuf paroisses du diocèse de Sikasso, conduit par Mgr Jean-Baptiste Tiama. C’est là qu’œuvrait Sœur Gloria, au service de la paroisse de Karangasso. Cette récente initiative de prière fait suite à celle qui a eu lieu en 2018, un an après l’enlèvement de la religieuse. Selon des sources locales, en 2019, une courte vidéo manifestement tournée par les ravisseurs montrait la religieuse colombienne, en vie, demandant sa libération. 

La Congrégation des sœurs Franciscaines de Marie Immaculée a été fondée en 1893 en Colombie, par Mère Carità Brader Zahner. Celle-ci fut béatifiée en 2003 par le pape Jean-Paul II qui, dans son homélie, a rappelé ses dernières volontés : « N’abandonnez pas les bonnes œuvres, l’aumône et beaucoup de charité envers les pauvres. » « Belle leçon, avait-il ajouté, d’une vie missionnaire au service de Dieu et des hommes ! » 

S’il vous plaît, priez pour sa sécurité et sa libération !